L’été est l’occasion rêvée par de nombreux amateurs de camping sauvage pour faire le tour de France. Cependant, il existe des personnes qui ignorent les lois qui réglementent le camping sauvage. D’un autre côté, d’autres personnes cherchent à connaître les zones qui sont autorisées pour ce genre d’activité.

Si vous faites partie de ces gens, nous vous invitons à découvrir la législation sur les campings sauvages.

Différence entre camping sauvage et bivouac

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de faire la lumière sur le camping sauvage et le bivouac.

D’abord, le camping sauvage fait allusion aux individus qui se déplacent en voiture. Ces derniers ont souvent l’habitude de séjourner près des endroits habités. Ils n’y passent que quelques jours sur les lieux avant de s’en aller.

En ce qui concerne le bivouac, il ne séjourne que quelques heures sur un lieu lorsque la nuit le surprend.

Les deux activités sont cependant régies par les mêmes règles, quoique différentes. Les dispositions réglementaires sont bien entendu souples, donc moins strictes.

Les dispositions légales en matière de camping sauvage

Le camping sauvage n’est pas en réalité une activité censurée en France, car elle est autorisée. Toutefois, il existe quelques restrictions qui sont prévues pour réglementer l’activité. Les campeurs ont la possibilité de séjourner partout à condition qu’il soit autorisé. Ils peuvent aussi bien s’installer sur un domaine public que privé. L’interdiction s’impose lorsqu’ils s’aventurent sur des terrains non autorisés comme les voies et places publiques.

De plus, la loi interdit l’occupation des lieux situés à moins de 200 mètres des points d’eau captés pour la consommation, les sites classés, inscrits ou protégés. Pareillement, il n’est pas permis de dresser une tente à moins de 500 mètres d’un monument historique.

Comment savoir s’il est interdit ou autorisé à s’installer sur un domaine ?

Il existe des panneaux de signalisation qui indiquent les endroits où il n’est pas permis de s’installer. À noter que les contrevenants sont passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

Qu’en est-il des parcs régionaux ?

Les parcs régionaux et nationaux ont leurs propres réglementations. Le bivouac peut, par exemple, s’installer dans le parc national des Pyrénées de 19 heures à 9 heures La même réglementation est également observée dans le parc national des Cévennes. Dans le parc national des Calanques, le camping sauvage ni le bivouac ne sont autorisés, quelle que soit la saison.

Les règles à observer pour faire du camping sauvage

Pour faire du camping sauvage, il existe quelques règles à respecter. D’abord, il faut veiller à protéger et entretenir l’espace qui vous accueille. Au moment de partir, vous devez vous assurer de garder les lieux dans leur état d’origine. Il est interdit de jeter les ordures n’importe où. Des endroits sont prévus pour cela. N’hésitez pas à vous renseigner au préalable.

En outre, vous devez pouvoir faire preuve de discrétion en évitant d’encombrer les lieux.